blank

Rhein-Neckar-Arena à Sinsheim

Que serait un stade de football sans cages de but - et que serait-il sans une quantité aussi importante de portes et de fermetures : on les trouve au niveau des entrées, devant les salles annexes ou au-dessus des comptoirs des buvettes, comme dans le stade de première division Rhein-Neckar-Arena du club 1899 Hoffenheim, construit récemment et inauguré en 2009. « L’éventail va ici de la porte sectionnelle, assortie à la façade, avec grille en métal déployé pour l’enveloppe du stade aux fermetures coupe-feu installées à l’étage des vestiaires », explique Achim Schröter, spécialiste chez Teckentrup, fabricant de portes et de fermetures (Verl).

Le nouveau stade de football a été construit en moins de deux ans, à proximité directe de l’autoroute A6, près de Sinsheim, dans la région de Bade Wurtemberg. Les supporters assis au premier rang suivent le match comme s’ils se trouvaient sur le terrain. Le week-end, jusqu’à 30 150 spectateurs se rendent au nouveau stade de première division. Sans prétention, il a été nommé « Rhein-Neckar-Arena » : dans la région, chacun sait de toute façon qui soutient ce projet ambitieux (Dietmar Hopp, fondateur de SAP).
La construction légère du toit, posé sans pilier sur les tribunes, tel un anneau, protège de la pluie sans cacher la vue. Près de deux tiers des places sont équipés de strapontins modernes, permettant de se tenir debout sans problème. Les sièges de la catégorie « business » se trouvent dans la tribune ouest (donc avec le soleil dans le dos l’après-midi) ; quant aux loges, elles disposent d’un accès direct à la tribune. Un bar pouvant accueillir 400 personnes a été conçu pour le public. Une galerie faisant tout le tour du stade conduit les supporters dans les différents blocs. À cet étage, 18 buvettes au total attendent les spectateurs pendant la pause, avant ou après le match.
Au sous-sol se trouvent les vestiaires des sportifs, mais également des salles d’échauffement et de remise en forme (bains relaxants, massages, fitness) et la salle des entraîneurs. C’est ici que bat le cœur du stade et que sont alimentées les artères vitales du stade : annexes pour le service de restauration, locaux de rangement pour les jardiniers chargés de l’entretien de la pelouse, salles techniques. Les conditions idéales sont réunies pour vivre des évènements de football inoubliables.

Des fermetures...

Le stade Rhein-Neckar-Arena contient un grand nombre de portes : « Notre liste de fourniture indiquait 21 portes roulantes, 10 portes sectionnelles de 6 000 x 4 185 millimètres et un total de 242 portes battantes », précise le spécialiste de Teckentrup.

Les deux portes les plus attrayantes ferment les accès prévus pour les autocars des équipes. Avec leur grille en métal déployé, elles s’intègrent harmonieusement dans la spectaculaire façade en métal du stade. Le garnissage « aéré » a même une raison pratique : garantir l’arrivée d’air frais au niveau du sol afin de préserver la qualité de la pelouse. La technologie sophistiquée utilisée est quasi-invisible, comme le linteau bas avec arbre à ressort placé derrière qui garantit une hauteur libre de 4,00 mètres pour le passage. Autre technique privilégiée : le moteur avec commande à impulsion. Afin de couvrir les matchs joués par l’équipe de Hoffenheim sur son propre terrain, une solution spéciale a été prévue pour raccorder les câbles au camion de retransmission.

La porte du local destiné aux jardiniers est opaque ; mais elle a été dotée d’une finition attrayante, une surface peinte en noir, car elle est visible à partir de certaines rangées de spectateurs. Mais ce qui n’échappe pas aux yeux, c’est le travail de précision dont elle (porte sectionnelle Teckentrup SL) a fait l’objet. « En raison du manque de place et des tuyaux situés à proximité du linteau, la réalisation a dû être planifiée au millimètre près. Tous les paramètres ont dû être pris en compte avec exactitude et ont été transmis au département de fabrication », explique Ingo Wellenbrock, ingénieur et chef de projet du bureau d’études AGN.

Les buvettes requièrent des portes aux dimensions spéciales et répondant à des exigences inhabituelles : très larges et pas très hautes, elles doivent fermer les surfaces de vente. Pour ce qui est de l’espace gastronomique (plus précisément : des barbecues), nous avons dû tenir compte du risque élevé de formation de fumée. « Afin de garantir une protection efficace, nous avons conçu un joint brosse spécial sur les rails de guidage », explique Achim Schröter, responsable des ventes de portes industrielles chez Teckentrup. Des joints traditionnels assurent une protection intégrale en haut et en bas de la porte. Afin de garantir la fermeture sécurisée des portes en cas d'urgence, la commande fonctionne avec un tampon à accu qui fonctionne également en cas de panne de courant.

...et des portes!

Près de 250 portes ont été installées dans le stade Rhein-Neckar-Arena. Elles ont été livrées sur le chantier avec une couche primaire et il ne restait plus qu’à les peindre sur place. Les portes extérieures sont en noir, coloris qui a également été appliqué sur les fermetures. Pour les portes intérieures, les concepteurs ont opté pour un gris élégant. Ce gris est aussi bien adapté aux accès à forte fréquentation qu’aux issues de secours.

Prenons l’exemple du bar des supporters : Il peut accueillir 400 personnes. Les passages ont dû être planifiés avec la largeur correspondante. « Une fonction anti-panique a été intégrée ici dans les battants de chaque porte : à tout moment, les portes doivent pouvoir s’ouvrir vers l’extérieur et se fermer avec précision. Pour cela, nous avons privilégié un système de fermeture à glissière avec dispositif de sélection des vantaux intégré », explique Ingo Wellenbrock. L’utilisation de châssis monoblocs a facilité le montage.

Plus bas dans le stade, dans l’aile technique, la fonctionnalité des portes a été mise en avant, les aspects optiques sont ici secondaires. Des portes coupe-feu, appartenant en partie à la catégorie T90, sont requises.

Les portes menant des annexes à l’extérieur (en noir mat) ont été dotées d’une technique supplémentaire : un bouton permet de les ouvrir lorsque l’on passe devant. Le moteur électrique du vantail les ouvre ensuite automatiquement.

La couleur du club 1899 Hoffenheim ne s’affiche que dans le couloir menant du vestiaire au terrain : ici, le sol est bleu. Mais ici aussi, les portes restent fidèles à la ligne architecturale discrète et reprennent le gris élégant de l’intérieur.