blank

Les cambrioleurs passent souvent par la cave

Avec le début de la saison froide, le nombre de cambriolages augmente, notamment dans les maisons particulières et les pavillons. L’obscurité rend un grand service aux cambrioleurs. Mais ceux-ci entrent rarement par la porte d’entrée. Ils passent par la cave ou la fenêtre, grimpent sur le toit ou empruntent l’entrée du garage, car la porte de la cave ou du garage menant à la maison est souvent dépourvue de dispositifs anti-effraction. De plus, ces entrées secondaires ne sont pas bien visibles et les voleurs peuvent y "travailler en toute tranquillité".

40 cambriolages en mai et en juin 2009, 112 en novembre et en décembre : ces chiffres de Braunschweig, ville de 250 000 habitants, confirment que les effractions sont plus fréquentes à l’automne. La meilleure façon de protéger sa maison est d’en sécuriser les accès. « Les voleurs n’ont pas le temps. Après quelques secondes, ils interrompent leur tentative et retentent l’expérience quelques maisons plus loin », explique Sven Diembeck, expert en sécurité chez le fabricant de portes Teckentrup (Verl). Pour éviter que des visiteurs indésirables ne rentrent dans la maison, les fenêtres et les portes devraient être généralement fermées dès que la maison est vide, même si c’est pour une courte durée. 

Les classes de résistance CE/DIN sont garantes de sécurité.

Peu visible, l’accès à la cave constitue même une aubaine pour les cambrioleurs. Dans de nombreux bâtiments anciens, il est seulement protégé par une porte en bois facile à ouvrir et une serrure peu sûre. Les cambrioleurs le savent. Les portes appartenant à la classe de résistance CE/DIN 2 (WK2) constituent une protection efficace. Équipées d’un dispositif de verrouillage multiple, de pivots de sécurité en acier, de charnières massives, d’une sécurité anti-décrochage ou encore d’une sécurité anti-perçage et anti-extraction, elles ne pourront pas être forcées sans patience et sans outils spéciaux. « Il existe pour la cave des modèles homologués DIN à prix intéressant. Une seule règle s’applique : la sécurité avant le design », conseille le spécialiste Sven Diembeck.

L’accès à la maison par le garage présente également un risque de cambriolage élevé : souvent, le garage reste ouvert, et quand les portes sont anciennes, les voleurs n’ont aucune difficulté à rentrer. Sans compter que la porte conduisant du garage à l’intérieur de la maison est souvent ouverte ou n’offre qu’une faible résistance aux crochets et aux passe-partout. L’idéal est d’opter pour une protection double, au niveau de la porte de garage et au niveau de la porte de la maison. La classe de résistance 2 doit être choisie au minimum pour l’entrée secondaire, et le passage du garage à la maison doit être équipé d’une protection incendie. Sven Diembeck recommande en outre de miser sur la protection d’insonorisation et la protection thermique : « Cela empêche le froid et le bruit des moteurs d’entrer dans la maison ». Les portes dotées du label TÜV pour la protection anti-effraction tiennent les cambrioleurs à l’écart du garage, où l’on peut souvent aussi trouver des objets de valeur comme des vélos ou des outils de jardinage.