blank

La scierie de Bad Fredeburg utilise des portes roulantes

Hauteur : XS, largeur : XL : Les conditions de travail particulières de la scierie ont justifié les dimensions exceptionnelles de porte de 1,50 mètres de hauteur et jusqu'à 11,43 mètres de largeur.

Avec une hauteur d'à peine 1,50 mètre pour une largeur de 11,43 mètres, les portes roulantes s'ouvrent pour laisser sortir les coupes effectuées dans la scieries de Bad Fredeburg. Leur hauteur est amplement suffisante dans les zones où le personnel n'a pas accès pour garantir la circulation des marchandises. Le rapport largeur/hauteur des deux portes d'entrée n'est pas extraordinaire en soi mais leur surface de plus de 45 mètres carrés ne manque pas d'impressionner. « Ces dimensions sont certes exceptionnelles, mais elles ne constituent en aucun cas un problème technique pour les portes ThermoTeck », affirme Thomas Bräutigam. L'expert des portes de Teckentrup a encadré le montage de ces portes.

Le bois est un matériau naturel apprécié depuis de nombreuses années et la demande ne cesse d'augmenter. Il n'est donc pas étonnant que l'industrie de traitement du bois élargisse continuellement ses capacités. L'entreprise de longue tradition « Dickel Holz » installée à Schmallenberg dans la région du Haut-Sauerland en est un exemple. Fondée en 1948 comme menuiserie et équipée depuis 1959 d'une scierie, ses dernières années ont connu un regain de croissance : en 2010 eut lieu l'installation de sélection de bois de coupe pour le commerce en masse et en 2013, une usine est venue s'ajouter pour le bois massif de construction, la capacité de la chambre de séchage a été élargie. S'en est suivie la construction de l'entrepôt de biomasse en 2014. Dans le cadre de ces travaux de construction et d'agrandissement, un hangar jusqu'alors utilisé comme entrepôt est devenu un site de production. La nouvelle installation, une scie à ruban de réduction à commande intégrée, occupe plus de la moitié de ce hall.


Le chemin de roulement permet de transporter facilement la marchandise dans le hall. La porte ferme proprement le passage avec un joint robuste en caoutchouc à son extrémité inférieure. Le tablier de la porte est muni d'un revêtement qui le protège du vent et des intempéries !

La nouvelle utilisation modifie également les processus de livraison et d'expédition. Les stations de distribution du bois coupé sont uniquement destinées à l'échange de marchandises, aucune personne ni véhicule ne passe par ces brèches. C'est pourquoi la construction de ces passages pouvaient être très basse : les portes (portes roulantes ThermoTeck, Teckentrup) ont une hauteur de 1,50 mètre seulement. La coupe est transférée automatiquement à la station de distribution et les chariots élévateurs réceptionnent la marchandise de l'extérieur. « La porte la plus large est de 11,45 mètres, ce qui était encore dans nos dimensions pour travailler selon le processus de fabrication habituel », explique Thomas Bräutigam. Les dimensions de commande vont jusqu'à une largeur maximale de 11,50 mètres et une hauteur de 12 mètres. Sur demande, nous pouvons dépasser largement ces valeurs : il est techniquement possible de fabriquer des portes de 18 mètres (charge de vent de catégorie 1).
Une autre solution inhabituelle est le montage de portes sous forme d'« enroulement extérieur », ce qui permet de consacrer la surface totale du hangar à la scie et aux processus de travail. La station de distribution étant abritée, principalement pour protéger le bois, ces portes ne nécessitent aucune protection supplémentaire.


Une porte de 45 mètres carrés
La grande porte de la scierie a une surface de plus de 45 mètres carrés. Les portes Thermoteck peuvent cependant être encore plus grandes : les valeurs seuils de la version standard s'élèvent à 11,50 mètres de largeur et 18 mètres de hauteur. Mais cette porte est déjà relativement impressionnante.

Les deux portes roulantes à l'entrée et à la sortie sont bien plus grandes. 7,44 x 6,13 et 6,165 x 6,00 mètres. « Plutôt impressionnant, n'est-ce pas ?... Même si notre porte standard d'une hauteur de 12 mètres peut être également intégrée », déclare Bräutigam. Les portes roulantes ThermoTeck se distinguent par leur rentabilité, leur robustesse et leur construction simple. En raison de la technique de roulement peu encombrante et de la grande résistance du tablier de la porte roulante, elles conviennent parfaitement dans les locaux industriels pour les fermetures hautes, et surtout larges, comme celles de Schmallenberg. Les portes respectent la norme EN 13241-1 et donc toutes les exigences européennes en termes de résistance mécanique, de sécurité d'utilisation, d'étanchéité et de résistance au vent. « Le microprofilage des tabliers de portes est un avantage non négligeable dans l'industrie : la porte intercepte les légers chocs ou collisions qui peuvent survenir lors de l'utilisation des élévateurs », explique Bräutigam.

Des capteurs optiques intégrés au joint de sol assurent une grande sécurité. Ils empêchent la fermeture de la porte en cas de rencontre avec un obstacle

 

Pour les entraînements, composants de sécurité etc., il n'a pas été nécessaire de recourir à une construction spéciale, puisque des solutions existaient déjà dans notre vaste gamme. Toutes les portes sont motorisées et des dispositifs d'arrêt pour arête de fermeture équipés de capteurs optiques garantissent une sécurité fiable. La robustesse d'une utilisation en usine nécessitait des portes à double vitrage. Avec environ 20 cycles d'ouverture par jour, la sollicitation des moteurs n'est pas exceptionnellement élevée, même à raison de six jours par semaine, l'installation reste encore nettement en dessous du seuil de sollicitation des moteurs. Les voies d'accès sont actuellement encore plus rarement utilisées, elles subissent deux à trois ouvertures par jour. Ceci dit, cela peut changer : si la société Dickel poursuit sa croissance, les portes devront probablement être utilisées plus fréquemment. « Les portes étant conçues sur la base de 30 000 cycles d'ouvertures par an, les employés de Schmallenberg ne connaîtront pas d'entrave à leur croissance », affirme Bräutigam.